La DMLA est une maladie rétinienne chronique évolutive qui exige une surveillance tout au long de la vie de votre proche par des visites régulières chez l’ophtalmologue. Chaque cas étant unique, c’est le médecin qui décide de la fréquence du contrôle et des soins. 

    SUIVI MÉDICAL : VOTRE ROLE EST ESSENTIEL

    QUEL SUIVI ADOPTER ?

    LE SUIVI CHEZ L’OPHTALMOLOGUE 
    Il est important que votre proche consulte régulièrement son ophtalmologue. Une consultation en urgence est nécessaire lorsque votre proche constate une diminution de sa vue ou si des lignes droites lui paraissent ondulées (métamorphopsies). 

    LE SUIVI THÉRAPEUTIQUE 
    Le traitement de référence de la DMLA humide consiste à injecter un médicament appelé « anti-VEGF » directement dans l’œil. Ces injections, dites intravitréennes, doivent être réalisées régulièrement selon un rythme déterminé par l’ophtalmologue. Dans la mesure du possible, veillez à ce que votre proche suive le traitement avec rigueur. 

    Concernant la DMLA sèche, il n’existe pas de traitement à ce jour. Cependant, des solutions (rééducation et aides visuelles) existent pour aider à se servir des capacités visuelles résiduelles. Votre soutien sera précieux pour aider votre proche à suivre sa rééducation avec assiduité. 

    MIEUX COMPRENDRE LA DMLA GRÂCE À VIA OPTA SIM
    L’application ViaOpta Sim a été éditée par Novartis Pharma AG pour simuler les symptômes associés à différentes pathologies oculaires, dont la DMLA. Vous pouvez utiliser cette application afin de mieux comprendre les symptômes de votre proche. Vous pourrez alors « voir à travers ses yeux » et mieux comprendre l’univers visuel dans lequel il se trouve.

    Télécharger l’application ViaOpta Sim

      LES BONS RÉFLEXES POUR SOUTENIR VOTRE PROCHE

      • Apprenez à repérer les signes d’aggravation et encouragez votre proche à prendre rendez-vous en urgence chez son ophtalmologue en présence de nouveaux symptômes. 
      • Suivez son agenda médical et veillez à ce qu’il se rende à ses rendez-vous.
      • Accompagnez-le lors de ses rendez-vous. Certains examens empêchent de conduire pendant quelques heures et les informations délivrées par le médecin peuvent être mieux intégrées si vous êtes deux à les entendre. 
      • Invitez-le à réfléchir à d’autres moyens de déplacement si vous constatez qu’il est inapte à la conduite. 
      • Aidez votre proche à adapter son logement et son environnement (augmentation de l’éclairage, choix d’objets et d’appareils faciles d’utilisation...). 
      • Essayez de lui changer les idées : téléphonez-lui, venez le voir, proposez-lui des promenades et des sorties.
      • Assistez-le dans ses tâches administratives, la rédaction de ses lettres… 
      • Soyez vigilant sans être envahissant afin d’éviter les conflits. 
      • Prenez soin de vous ! Il est important de faire entendre votre fatigue et votre souffrance. N’hésitez pas à faire appel aux associations et ménagez-vous du temps libre. 
      Curated Tags