L’annonce du diagnostic de la DMLA peut être un moment difficile, pour vous, comme pour votre proche. Il/Elle aura besoin de vous à un moment où vous serez, vous aussi, en plein questionnement. Voici quelques éclaircissements qui vous aideront à entrer dans votre nouveau rôle « d’aidant ».

    MON PROCHE VIENT D’APPRENDRE QU’IL ÉTAIT ATTEINT D’UNE DMLA

    LES IDÉES À COMBATTRE

    • Non, la DMLA ne rend pas aveugle ! La vision périphérique est généralement préservée. Des systèmes optiques et la rééducation des yeux aideront votre proche à mieux voir. 
    •  Dégénérescence de la macula ne veut pas dire dégénérescence globale ! La DMLA est une maladie des yeux et uniquement des yeux. 
    • Faire travailler ses yeux n’aggrave pas la DMLA ! 
    • Les visites chez l’ophtalmologue ne sont pas optionnelles ! Une fois le diagnostic posé, votre proche atteint de DMLA peut être tenté d’espacer les visites chez l’ophtalmologue. Au contraire, la surveillance doit être régulière et tout nouveau symptôme doit déclencher une consultation immédiate chez l’ophtalmologue. 
    • Non, il ne faut pas arrêter de faire ce qu’on aime ! Des aides techniques (aides électroniques telles que des assistants personnels, livres audio, etc. ou des aides optiques telles que des télé-agrandisseurs, loupes, ...) aideront votre proche à conserver une vie sociale. Vous pouvez également bénéficier d’aides optiques via des applications disponibles sur smartphone. Par exemple, ViaOpta Daily, qui a été conçue par Novartis Pharma AG pour assister les activités quotidiennes des patients au travers de différentes fonctionnalités qui associent la reconnaissance d’images à la description vocale.
      L’altération de la vue de votre proche peut gêner sa conduite automobile. Encouragez-le à en discuter avec son ophtalmologue.

    Télécharger l’application ViaOpta Daily

    • Rassurez-vous, la rééducation visuelle fonctionne aussi chez les personnes âgées. « Voir autrement » s’apprend à tout âge…
    Curated Tags