A l’annonce du diagnostic de la DMLA, les questions et les émotions se bousculent. Voici quelques informations qui vous aideront à garder une attitude positive et à réagir de façon efficace.

LE JOUR OÙ J’AI APPRIS QUE J’AVAIS UNE DMLA

LES IDÉES À COMBATTRE

  • Non, vous n’allez pas devenir aveugle ! La vision périphérique est généralement préservée. Des systèmes optiques et la rééducation des yeux vous aideront à mieux voir. 

  • Dégénérescence de la macula ne veut pas dire dégénérescence globale ! La DMLA est une maladie des yeux et uniquement des yeux. 

  • Faire travailler ses yeux n’aggrave pas la DMLA ! 

  • Les visites chez l’ophtalmologue ne sont pas optionnelles ! Une fois le diagnostic posé, vous serez peut-être tenté d’espacer les visites chez l’ophtalmologue. Au contraire, la surveillance doit être régulière et tout nouveau symptôme doit déclencher une consultation immédiate chez l’ophtalmologue. 

  • Non, il ne faut pas arrêter de faire ce qu’on aime ! Des aides techniques (aides électroniques telles que des assistants personnels, livres audio, etc. ou des aides optiques telles que des télé-agrandisseurs, loupes, ...) vous permettront de conserver une vie sociale. Vous pouvez également bénéficier d’aides optiques via des applications disponibles sur smartphone. Par exemple, ViaOpta Daily, qui a été conçue par Novartis Pharma AG pour assister vos activités quotidiennes au travers de différentes fonctionnalités qui associent la reconnaissance d’images à la description vocale. 

L’altération de votre vue peut gêner votre conduite automobile. Il est nécessaire d’en discuter avec votre ophtalmologue. 

Télécharger l’application ViaOpta Daily

  • Rassurez-vous : la rééducation visuelle fonctionne aussi sur les personnes âgées. « Voir autrement » s’apprend à tout âge…