Peut-être vous sentez-vous un peu perdu(e) par le contexte actuel ? Face à la COVID-19 et parfois aux angoisses que ce contexte inédit peut susciter, il faut malgré tout réussir à poursuivre son rôle d’aidant.


C’est pourquoi, pour mieux comprendre ce qu’il faut éventuellement faire pour votre proche mais aussi pour vous, cet article peut vous être utile. Il vous permettra de vous aider à appréhender la situation exceptionnelle que nous traversons.

ETRE AIDANT PENDANT LA COVID-19

MALGRE LA COVID-19 LA VIE CONTINUE…

En cette période difficile, pour vous aider à mieux adapter votre quotidien, des mesures ont été prises. Le gouvernement a notamment mis en place des mesures financières exceptionnelles pour accompagner les personnes en situation de handicap durant la crise. En effet, si les droits et les prestations arrivent à expiration avant le 31 juillet, ils seront automatiquement renouvelés pour 6 mois, sans aucune intervention de votre part.

 

Comme vous avez peut-être dû le constater, il n’y a pas eu d’arrêt de l’accompagnement du secteur médico-social durant le confinement et les équipes ont continué à aider les patients notamment lorsque vous, aidants, ne pouviez pas le faire. Au travers de ces aides, les caisses complémentaires de retraite ont pu et peuvent encore agir sur l’accompagnement (répit, soutien, aide à domicile).

 

…ET VOUS NE DEVEZ PAS VOUS OUBLIER...

Le confinement a eu un impact négatif sur beaucoup de personnes. Il a été relevé que 53 % d’entre vous, aidants, ont présenté un niveau de dépression significatif et que 30 % ont accueilli un proche à leur domicile. Cette situation nouvelle nécessite de nouveaux besoins et engendre quelques difficultés.

 

Afin de mieux gérer cette situation, la psychoéducation a fait ses preuves et peut s’avérer utile. Cette méthode, encore appelée « éducation thérapeutique », consiste à former les patients afin qu’ils deviennent acteur de leur prise en charge, en leur donnant les clés pour comprendre la pathologie et adopter les bons comportements. N’hésitez pas à contacter les associations de patients qui seront à même de vous aider sur le sujet. Si vous avez besoin de parler, d'aide ou d'information, vous pouvez également contacter le numéro spécialiste de coaching des proches aidants mis à votre disposition pour vous aider : 09 80 80 90 31.

 

De plus, sachant que vous côtoyez votre proche et qu’il est potentiellement vulnérable, vous devez être encore plus vigilant face à la COVID. En plus des mesures barrières s’appliquant à la population générale, veillez à porter un masque si les mesures de distanciation physique ne peuvent être respectées. Echangez régulièrement avec vos proches pour prendre des nouvelles ou exprimer vos inquiétudes. Pensez aussi à prendre un peu de recul pour vous sentir mieux, en cela la relaxation et la méditation peuvent être bénéfiques.

 

…NI NEGLIGER LE SUIVI VOTRE PROCHE.

Cette situation est difficile à vivre pour vous mais également pour votre proche atteint de DMLA, qui se demande s’il doit continuer ses traitements et se rendre à ses rendez-vous de suivi. Il est primordial de lui rappeler que les injections intravitréennes doivent être effectuées selon le calendrier établi par son médecin. Si ces injections ne sont pas réalisées, la DMLA peut évoluer et provoquer une baisse sévère de la vision, qui serait potentiellement irréversible. En effet, les intervalles fixés par son ophtalmologiste ont été étudiés pour que le traitement soit optimal, ils ne doivent par conséquent pas être modifiés sans son avis.

« NE NEGLIGEZ PAS LE SUIVI DE VOTRE DMLA ! »

 

Si besoin, rassurez votre proche car toutes les mesures d’hygiène ont été mises en place pour qu’il puisse se faire soigner sans risque. Sachez aussi que si vous accompagnez votre proche à l’hôpital ou en clinique, vous devrez patientez en dehors du cabinet.

 

LES REPONSES A VOS QUESTIONS

 

  • Est-ce qu’il existe des solutions pour faire les courses de mon proche car je n’ai pas la possibilité d’y aller moi-même ? Pour les achats de première nécessité mais pas uniquement, des initiatives ont été mises en place sur l’ensemble du territoire français pour les personnes dépendantes.

Il existe des initiatives nationales que vous pouvez consulter ici 

Et des initiatives locales

Le site officiel du gouvernement regroupe également des solutions pour vous aider