En tant qu’aidant, vous occupez une place indispensable dans la prise en charge de la maladie de votre proche. Votre rôle ne doit pas être négligé. Votre oreille attentive apporte écoute et soutien à votre proche.

PRENEZ CONSCIENCE DE VOTRE RÔLE

L’ACCOMPAGNEMENT DANS LE PARCOURS DE SOINS

Comme pour la majorité des maladies chroniques, le parcours de soins du patient atteint de DMLA requiert un suivi régulier pour une bonne prise en charge. Votre proche peut avoir besoin de vous à chaque étape de son parcours de soins.

L’annonce du diagnostic peut être angoissante, c’est pourquoi votre présence et votre écoute peuvent être importantes.

  • Sous le choc, votre proche pourrait ne pas entendre les recommandations du médecin, alors que vous oui. Vous pourrez donc les lui rappeler en temps voulu.
  • Vous pourrez également avoir un rôle de soutien psychologique en gardant une attitude positive.

 

Pour aider votre proche, il peut être utile de comprendre :

  • Sa pathologie,
  • Son impact physique,
  • Son retentissement psychologique.

Les contacts sociaux restent essentiels pour la santé et le bien-être de votre proche. N’hésitez pas ainsi à lui rendre régulièrement visite et lui apporter votre soutien. La patience et l’empathie peuvent avoir un réel effet positif sur le bien-être de votre proche.

Votre rôle implique potentiellement de nouvelles sollicitations :

  • Conduire votre proche à ses rendez-vous
  • L’aider dans ses tâches administratives ou domestiques

 

COMMENT AIDER MON PROCHE AVEC SON TRAITEMENT ?

Votre proche peut être traité par des injections de médicament dans l’œil. Peut-être vous posez-vous des questions sur cet acte qui peut impressionner les premières fois. Nos réponses dans cet article

 

Quelques conseils pratiques avant l’injection :

  • S’assurer de la date du rendez-vous
  • Aider votre proche à organiser son rendez-vous (lui rappeler de prendre une douche, faire un shampoing en vue d’une injection et de ne pas se maquiller les yeux et le visage)
  • Prévoir avec lui son trajet si vous ne l’accompagnez pas.

Si votre proche ressent une gêne après son injection intravitréenne, c’est peut-être à vous qu’il en parlera en premier. Il est important de l’encourager à reconsulter le plus rapidement possible son médecin en cas de :

  • Douleur oculaire importante,
  • Rougeur oculaire qui s’aggrave,
  • Baisse de la vue,
  • Augmentation de la sensibilité à la lumière,
  • Ou augmentation du nombre de corps flottants dans l’œil.

 

« Les injections intravitréennes, c’est plus impressionnant à raconter qu’à vivre et avec le temps on a beaucoup moins d’appréhension » Jeanne, patiente atteinte de DMLA

 

COMMENT PRENDRE SOIN DE MOI ?

Il est vrai que votre rôle est important mais n’oubliez pas de penser à vous. Il faut se sentir bien soi-même pour pouvoir aider une personne malade.

Ainsi, il ne faut pas hésiter à garder du temps pour vous, à vous reposer et à trouver vos aidants à vous !

 

Préservez-vous et n’hésitez pas à :

  • Prendre du temps pour vous, pour vos hobbies, pour voir vos amis…
  • Maintenir une bonne hygiène de vie,
  • Échanger avec des associations, elles vous permettront de rencontrer des personnes vivant la même situation que vous,
  • Discuter avec les professionnels impliqués dans l’accompagnement de votre proche,
  • Vous tourner vers votre propre médecin traitant si vous en ressentez le besoin.