Au début de la maladie, les signes sont discrets et peuvent même passer inaperçus, notamment si un seul œil est atteint. Dès 50 ans, quels symptômes doivent alerter ?

LES PREMIERS SYMPTÔMES DE LA DMLA

Il est important de consulter très rapidement l’ophtalmologue en cas d’apparition des symptômes suivants :

  • Les lignes droites vous apparaissent ondulées : cette déformation peut être perçue en faisant une grille de mots croisés ou en regardant des lignes de carrelage. 
  • Une tâche sombre apparaît au centre de votre vision :  appelée « scotome », elle vous empêche de faire de la couture, de lire, de reconnaître les visages... 
  • Vous percevez moins les contrastes : vous avez l’impression de manquer de lumière pour lire ou écrire. Les images vous paraissent ternies ou jaunies, comme recouvertes d’un voile. 
  • Vous discernez moins les détails : votre acuité visuelle semble diminuer, de près comme de loin. Cette baisse de la vue peut parfois être soudaine. 
  • Vos sensations visuelles ont changé : modification des couleurs, sensation d’éblouissement, difficultés à voir la nuit ou à la lecture avec besoin de plus de lumière…

LA DMLA EST UNE URGENCE : UN RENDEZ-VOUS RAPIDE S’IMPOSE !

Toute évolution de la vue doit vous alerter et vous conduire à consulter un ophtalmologue le plus tôt possible. Quand vous téléphonerez pour prendre rendez-vous, n’hésitez pas à décrire précisément vos symptômes. Par exemple « je vois une tâche au centre de l’image », « quand je lis, j’ai l’impression de manquer de lumière », « les lignes apparaissent déformées » …

 

LES BONS REFLEXES POUR PRESERVER VOS YEUX

  1. Evaluez votre vue régulièrement, œil par œil
  2. Consultez rapidement un ophtalmologue en cas de symptôme inhabituel
  3. Un suivi spécifique sera apporté selon la forme de DMLA concernée